04 septembre 2019 par Philippe Soret

Comment repenser sa flotte au regard du TCO ?

Le TCO (Total Cost of Ownership), ou « coût total de possession » ou encore « coût total d’usage », est devenu l’indicateur de référence des gestionnaires de flotte automobile et un outil indispensable pour optimiser celle-ci. Que recouvre exactement ce terme ? Comment s’en servir pour réaliser des économies sur sa flotte d’entreprise ? Voici quelques pistes.

Une nouvelle notion : le « coût total d’usage » du parc automobile

Pendant longtemps, c’est le prix du véhicule, associé à des critères techniques, qui a guidé le choix des entreprises pour l’achat de leurs véhicules de société. La démarche était identique, quels que soient la taille et le secteur d'activité de l'entreprise. Puis, peu à peu, les chefs d’entreprise et gestionnaires de flotte ont commencé à prendre en compte l’ensemble des coûts de détention et d’exploitation des véhicules : entretien, fiscalité, assurance... D’où cette nouvelle notion de « coût total d’usage » ou TCO en anglais (Total Cost of Ownership), dont l’utilisation a été confortée par le développement de la location longue durée qui concerne aujourd’hui 63 % des entreprises. En effet, un loueur de véhicules en longue durée facture à son client le coût d’usage du véhicule, notamment sa dépréciation, mais aussi les frais financiers, les coûts d’entretien et parfois l’assurance.

Quels critères prend en compte le TCO ?

Le TCO permet d’évaluer la totalité des frais d’un parc automobile et de raisonner en coût global, en intégrant les coûts directs et indirects liés à la détention et à l’utilisation des véhicules.

Le TCO véhicule prend ainsi en compte :


-Le prix d’achat du véhicule.
-Les frais financiers supportés pour disposer d’un véhicule, que le véhicule ait été acheté au comptant (coût d’opportunité), à crédit ou loué (frais financiers).
-La valeur résiduelle à la fin de la période d’utilisation envisagée.
-La consommation du véhicule. A compter du 1er janvier 2020, le nouveau protocole d’homologation WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure), qui s’appliquera à tous les nouveaux véhicules commercialisés, permettra de calculer des résultats de consommation et d’émissions de CO2 plus proches de la réalité.
-Les coûts d’entretien, très variables selon la qualité et l’âge du véhicule, peuvent alourdir de façon significative le coût total d’exploitation. Il en est de même pour les pneumatiques.
-La fiscalité (TVS, AND) et les charges sociales sur les avantages en nature (AEN) peuvent représenter 20 à 30 % du TCO des véhicules particuliers.

Pour aller plus loin dans l’analyse du TCO

Le TCO véhicule ne prend en compte ni l’influence de la conduite du conducteur sur les coûts, ni les frais de gestion administrative d’une flotte. C’est pourquoi, pour aller plus loin dans l’analyse de son parc automobile et de son optimisation, il peut être utile de calculer d’autres TCO.

-Le TCO conducteur. Le comportement du conducteur au volant affecte la consommation, mais aussi l’entretien, la sinistralité et donc les primes d’assurance et les frais de remise en état du véhicule. Le « TCO conducteur » peut ainsi majorer de 20 à 50 %, parfois plus encore, le « TCO véhicule ».
-Le TCO flotte intègre notamment les coûts administratifs et de gestion de la flotte : acheter, immatriculer, entretenir puis revendre un véhicule prend du temps. Une enquête réalisée par Sesam LLD, le Syndicat des Entreprises des Services Automobiles en LLD et des Mobilités chiffre à 58 heures par véhicule et par an le coût de cette gestion.
-Le TCM (Total Cost of Mobility) ou coût total de la mobilité, dernier né des TCO, s’intéresse au déplacement global des collaborateurs et pas seulement à leur mobilité automobile. L’un de ses intérêts est de rapprocher divers coûts jusqu’ici éparpillés (billets d’avion, trajets en taxis, etc.) et de les intégrer dans une réflexion plus large.
-Au fil des années, le TCO ainsi s’est complexifié pour intégrer davantage de paramètres. C’est pourquoi, il peut être intéressant de confier la gestion votre flotte de véhicules à un professionnel de la mobilité qui recherchera avec vous les meilleures solutions pour optimiser vos postes de dépenses.

Les Plus de Formule Longue Durée

Formule Longue Durée du groupe Sepamat est un loueur de véhicule qui place le conseil au cœur de sa démarche pour co-construire avec le client une offre sur-mesure.


Un accompagnement personnalisé tout au long de votre contrat


-Avant : notre expert LLD écoute vos attentes, analyse vos besoins et propose une solution adaptée aux besoins spécifiques de votre entreprise. Celle-ci précise le loyer mensuel et les prestations incluses : kilométrage, entretien, assurances…
-Après : nos équipes assurent le suivi de votre contrat tout au long de sa durée : gestion des sinistres, véhicule de remplacement en cas de panne ou de sinistre…

En fonction de l’utilisation réelle du véhicule, vous avez la possibilité d’ajuster la durée et le kilométrage en cours de contrat.

Un service maximal

Dans les 24 h suivant l’établissement du contrat, nous mettons à la disposition de l’entreprise un véhicule équivalent à celui choisi, en attendant la réception du constructeur.

Le véhicule est livré à l’entreprise ou chez le salarié.

Nous faisons notre maximum pour limiter le temps perdu et assurer une continuité de service à nos clients en cas de problèmes mécaniques, de crevaison, etc.

Un vaste choix de véhicules

Véhicules de tourisme ou véhicules utilitaires, neufs ou d’occasion, nous vous proposons un choix de 50 marques et 7 000 modèles, comprenant des véhicules hybrides, pour vous constituer un parc mixte, parfaitement adapté à vos besoins et vos usages.