04 septembre 2019 par Philippe Soret

Comment se passe la fin d’un contrat chez Formule Longue Durée ?

Deux entreprises françaises sur trois roulent aujourd’hui en location longue durée. Si les avantages de ce mode de financement du parc automobile ont fait leur preuve, la restitution du véhicule en fin de contrat n’en reste pas moins une étape redoutée. Les mauvaises surprises ne sont pourtant pas une fatalité. Quelques règles simples permettent de les éviter.

La LLD, comment ça marche ?

La LLD est un mode de financement du parc automobile qui permet à une entreprise de disposer d’un ou de plusieurs véhicules pour une durée déterminée, moyennant le paiement de loyers.

Ces loyers sont fonction de plusieurs éléments :

-Le prix du véhicule.
-La durée de la location.
-Le kilométrage annuel.
-Les services associés (maintenance, assistance, changement des pneumatiques…).
-La valeur résiduelle du véhicule en fin de contrat.
-Le taux financier
-Avec ou sans apport

A la fin du contrat, trois options :

-Renouveler le contrat avec un nouveau véhicule. C’est le cas de figure le plus fréquent.
-Prolonger le contrat d’un an.
-Racheter le véhicule.

Dans quel état doit être rendu un véhicule en LLD ?

La restitution constitue la première cause de réclamation des clients auprès des loueurs. Elle est un moment délicat, tant pour les entreprises que pour les loueurs longue durée. Les entreprises pensent en effet qu’elles devront forcément passer à la caisse pour la remise en état de leurs véhicules, sans considérer toujours les frais comme justifiés. Quant aux loueurs, ils redoutent de retrouver des véhicules en mauvais état, qu’ils auront ensuite du mal à revendre.

C’est pourquoi, le SesamLLD (ex-SNLVLD), syndicat auxquels les principaux loueurs de longue durée sont affiliés, a défini « un état standard de restitution » dans lequel les véhicules doivent être rendus en fin de contrat. Cet état ne prétend pas qu’un véhicule qui a roulé 24 ou 48 mois et parcouru 50 000 ou 100 000 km soit rendu à l’état neuf. Mais il définit l’usure autorisée.

Pour éviter une surfacturation, les principaux points à vérifier, car les plus coûteux à remplacer, sont :

-A l’extérieur : les jantes (rayures), les enjoliveurs (absents), les vitres et pare-brise (impacts, fissures) et bien sûr la carrosserie (chocs, peinture écaillée). Ne pas oublier les phares et feux (ampoules cassées), les baguettes de protection ou encore l’antenne.
-A l’intérieur : gare aux taches et autres déchirures sur les sièges ou encore aux rayures sur les plastiques. Certains éléments du véhicule manquent également parfois à l’appel, comme le double des clés, l’autoradio...

Le saviez-vous ?

Selon le SesamLLD, 1 seul dommage non acceptable est comptabilisé dans 95% des cas de restitution de véhicule. Un chiffre rassurant !

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la majeure partie des frais de remise en état facturés par les loueurs résulte du transfert d’une sinistralité (relevant logiquement de l’assurance) vers le loueur. Ces frais résultent d’un transfert de charges qui n’ont pas été supportées durant la vie du contrat.

3 conseils pour préparer la restitution

Etape clé d’un contrat de location longue durée, la restitution du véhicule se prépare. L’enjeu est d’éviter les frais imprévus pour bénéficier de tous les atouts de cette solution de financement automobile, dans le cadre d’une démarche de maîtrise des coûts de la flotte.

-Définir de façon claire les conditions de restitution dans le contrat. Cela permettra de vérifier que vous êtes sur la même longueur d’onde que le loueur.
-Sensibiliser vos collaborateurs aux règles de bonne conduite et d’entretien du véhicule. Incitez-les à en prendre soin comme de leur propre véhicule.
-Anticiper la restitution en faisant un état des lieux du véhicule plusieurs semaines avant la date et faites-en sorte qu’il corresponde au plus près aux critères de restitution souscrits.

Formule LLD : nos points forts

Formule LLD est une marque du groupe Sepamat qui a capitalisé sur l’expérience et les compétences acquises dans la gestion de sa propre flotte de 6 500 véhicules pour développer un bouquet de services à l’attention des gestionnaires de flottes et professionnels de l’automobile. Aux côtés de Formule LLD, le groupe dispose ainsi d’un service d’expertise de dommages et d’un service de carrosserie intégrés.

Formule Expertise est spécialisée dans l’évaluation des dommages sur site ou à distance.

Formule Carrosserie et son équipe de 35 carrossiers, peintres, débosseleurs, préparateurs assurent la remise en état de véhicules après sinistres et avant revente.

L’expertise des véhicules restitués en fin de contrat de location longue durée est ainsi réalisée par nos propres experts, tandis le chiffrage est assuré par Formule Carrosserie qui a pour principe qu’il vaut mieux réparer que remplacer. Bénéfices pour nos clients : une plus grande souplesse et des économies.