X
10 août 2017 par Philippe Soret

Faut-il mettre des véhicules hybrides pour les commerciaux ?

Cette question est souvent posée lors de l’étude du besoin quand se pose la question de la motorisation la plus économique.

Les véhicules hybrides sont de plus en plus plébiscités lors d’un achat, et les prévisions estiment qu’elles représenteront 16% du marché des véhicules légers en 2020.

Ce type de véhicule présente un intérêt d’un point de vue écologique et économique.
En effet, l’alternance de conduite électrique et thermique permet de réduire les émissions de CO2 et de réaliser des économies de carburant.  Un véhicule hybride apporte également un grand confort de conduite.

Ces différents avantages sont toutefois à prendre en compte avec un critère de taille pour un service commercial : la typologie de déplacement des commerciaux. En effet, si l’hybride semble s’imposer pour un commercial ayant une zone de déplacement mixte entre urbain et extra-urbain (avec une proportion de 60 à 70% de trajets urbains), ce type de motorisation ne semble pas adapté à un commercial faisant de longs trajets extra-urbain qui, sur de longues distances, risquera de surconsommer.
Il est donc important pour un gestionnaire de flotte de bien prendre en compte les typologies de déplacement de son équipe commerciale.